J’ai tondu un grand singe pour une pièce

Dans la grande tradition des affiches photographiques, je demande le dernier Virginie Despentes, adapté par Cécile Backès pour la Compagnie de la place des fêtes. L’équation est simple : du poil, du vinyle fluo rose, une typo de combat (dessinée par Malou Verlomme) et voici une évocation percutante qui tire son épingle du jeu du flot d’affiches/réclames du festival d’Avignon. On reste ainsi dans une logique de communication amorcée par une précédente affiche proposée à la compagnie…

[Réalisé pour l’atelier Chévara]