Pour ce rapport autour des consommations d’énergies en Île-de-France, j’eu l’occasion de mener de front mise en forme de données techniques et illustration, le tout dans un style faussement isométrique. Dans l’idée que l’on comprend mieux ce qu’on voit que ce qu’on lit, une série de pictogrammes illustrant les différent secteurs de la consommation d’énergie ont pris place. Ces pictogrammes se sont révélés être à la fois repères visuels informatifs et animations iconographique. Les différentes entrées de lecture (exergues, encadrés, télégrammes en haut des double-pages), la typographie ronde, le format carré, et une vive palette colorée amènent une esthétique plus légère sur un sujet qui reste sensible.

[Réalisé au sein de l’atelier Chévara]