Chaque corps de métier à sa Bible. Pas de raison qu’il n’y en ai pas pour la fabrication pharmaceutique non ? Le problème est de trouver une forme « consultable » lorsqu’on a 300 pages de « bonnes pratiques » devant soit. Le choix du carnet à spirale A5 s’est profilé pour des raisons pratiques, ce qui imposait en contre-parti de ne pas dépasser les 300 pages. L’encombrement des pages à été confié à la typo Interstate, optimisée pour la lecture et propice à la hiérarchisation avec ces multiples graisses distinctes. La typo Swift a été choisie pour son dessin « clinique » et élégant pour le chapitrage.

[Réalisé au sein de l’atelier Chévara]